Utilisation de l’application iBooks comme support numérique interactif en mathématiques

Une innovation pédagogique
lundi 1er juillet 2019
par  Julien SAUTRON

J’utilise l’application iBooks comme support numérique interactif. Tout au long de l’article, j’appellerai cette application « manuel numérique » par abus de langage. Le manuel numérique est un manuel dématérialisé que l’on utilise avec un ordinateur ou un téléphone portable. Il est interactif : les élèves peuvent traiter un exercice et le faire interagir directement. En plus des textes et images que l’on trouve dans le manuel papier, le manuel numérique peut proposer des capsules vidéos et un support de géométrie dynamique.

J’ai voulu intégrer le manuel numérique à l’enseignement-apprentissage en l’incluant dans un environnement pédagogique nouveau. J’ai développé durant tout l’année l’utilisation du manuel numérique sous toutes ses formes. L’intérêt est que le manuel numérique est interactif, modifiable et consultable à tout moment. Le manuel numérique permet de mobiliser l’attention de tous les élèves.

En raison de la proximité de l’outil avec les élèves, il y a une amélioration des résultats scolaires observable du début à la fin de l’année. L’approche des mathématiques est différente. On observe aussi une amélioration du travail en temps libre. Les élèves développent une attitude positive face au travail. L’apport d’illustrations est indéniable en répétant, symbolisant l’information sous une autre forme. La mémorisation et la compréhension sont facilitées, de même que l’acquisition et l’enrichissement de la réflexion. De nouvelles méthodes de résolution de problèmes surgissent également.

Utilisation du manuel

a - Fiches de révisions

a. 1. Fiches classiques

Les élèves font des fiches, ce qui leur permet d’échanger et de confronter leurs fiches.

a. 2. Capsules vidéos

L’exemple proposé est la fiche méthode pour les variations d’une fonction.

b. Gestion d’une tâche en classe

Énoncé :

À chaque phase les élèves peuvent à tout moment faire une photo de leur production et l’envoyer sur le groupe virtuel classe qui pourra servir à la mise en commun.

  • 1er temps : Lecture de l’énoncé et des consignes - Recherche individuelle.
    • Professeur : Le professeur organise la classe en îlots, en groupes de trois ou quatre élèves. Il explique le déroulement de la séance en précisant que les groupes vont être modifiés en fonction des compétences en mathématiques. Ensuite, il fait lire aux élèves l’énoncé tout en précisant que le travail doit se faire seul et sans aide possible pendant cette phase. Puis, il circule dans la classe pour repérer l’évolution des élèves, tout en faisant des photos de leurs productions, afin de constituer les prochains groupes de compétence.
    • Élèves : Les élèves s’approprient le problème et commencent à chercher. S’ils le désirent, ils peuvent faire une photo de leur production et l’envoyer sur la plateforme virtuelle de travail. Elle sera projetée sous la forme d’un manuel numérique.
  • 2e temps : Groupe convergent.
    • Professeur : Le professeur sépare les groupes en réorganisant la classe en groupes de compétence ou méthode de résolution. Le professeur leur demande d’approfondir leurs compétences en ayant à leur disposition des TICE. Le professeur peut aider les élèves à mieux comprendre, en particulier dans le cas d’un groupe qui cherche et qui n’a encore aucune stratégie. À la fin de cette phase, chaque élève s’attribue un numéro en fonction du nombre de personnes dans le groupe.
    • Élèves : Les élèves expliquent ce qu’ils ont fait pendant leur phase de recherche et affinent le raisonnement en approfondissant ainsi leurs compétences. Avant la fin de cette phase, chaque groupe doit faire une synthèse de son travail sous forme de carte mentale, tableau, arbre, dessin... Chaque groupe envoie sur la plate forme numérique sa synthèse.
    • Objectif de cette phase : Tous les élèves profitent de ce moment de clarification pour mieux poursuivre la résolution du problème. Le professeur veut donner aux élèves qui n’arrivent pas à démarrer la résolution du problème une aide judicieuse pouvant les aider et leur permettant d’aider les autres par la suite.
  • 3e temps : Groupe divergent.
    • Professeur : Le professeur reconstitue les groupes en associant les numéros ensemble. Il faut s’assurer que pour chaque groupe il y a au moins une personne de compétence différente pour que le groupe s’enrichisse de toutes les méthodes.
    • Élèves : Les élèves partagent leurs compétences pour résoudre l’exercice en ayant plusieurs méthodes à leur disposition.

  • 4e temps : Phase de rédaction. Mise en forme de la preuve, de la résolution de l’exercice.
  • 5e temps : Mise en commun. Échange et correction au tableau, présentation des différentes productions des élèves. Production collective d’une correction-type, afin d’enrichir leur stratégie de résolution de problème.

Conclusion :

Le manuel numérique a permis aux élèves de maîtriser, d’utiliser les nouvelles opportunités numériques, de les intégrer dans les pratiques quotidiennes. Le numérique est ainsi mis au service de l’apprentissage.

Il fait gagner les élèves en autonomie et en inventivité pédagogique. Il permet aussi le décloisonnement des disciplines. Il est accessible à tout moment et pratiquement indéfiniment. Il est personnalisé, ce qui facilite l’appropriation.

L’interactivité permet le classement de l’information, la confrontation à d’autres informations. Le manuel évolue au cours de l’année en apportant de nouveaux documents, en changeant les documents qui ne sont plus au goût du jour ou incomplets. Même les élèves en difficultés peuvent se nourrir, utiliser des documents que leurs camarades ont créés.


Documents joints

Application interactive utilisée en mathématiques
Application interactive utilisée en mathématiques

Commentaires

Annonces

Prochains rendez-vous de l’IREM

Réunion de rentrée de l’IREM

- Mercredi 11 septembre 2019, 14h-18h, salle S23.6, PTU, Saint-Denis.

Séminaire de l’IREM

- Mercredi 9 octobre 2019, 14h-18h : amphi 120B, campus du Tampon.
- Mercredi 6 novembre 2019, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.
- Mercredi 27 novembre 2019, 14h-18h : campus du Tampon.
- Mercredi 5 février 2020, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.
- Mercredi 4 mars 2020, 14h-18h : campus du Tampon.
- Mercredi 8 avril 2020, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.

Fête de la science

- Jeudi 14 novembre 2019 : campus du Moufia et IUT de Saint-Pierre.
- Vendredi 15 novembre 2019 : campus du Moufia et campus du Tampon.

Semaine des mathématiques

- Du 23 au 28 mars 2020.


Brèves

Promenade singulière sur les points singuliers

vendredi 24 août 2018

Le livre promenades d’Étienne Ghys est disponible au téléchargement sur le site de l’ENS de Lyon. Largement illustré, ce livre consacré à un problème de Maxime Kontsevitch dont l’énoncé est plutôt élémentaire, est une promenade dans toutes les mathématiques, informatique comprise, et pourrait bien réconcilier informaticiens et mathématiciens !

Gerbert sur Youtube

lundi 13 août 2018

L’abaque de Gerbert possède désormais sa chaîne sur Youtube. Cela permet de se familiariser avec cet outil « innovant » pour l’apprentissage du calcul en cycles 2 et 3.

Nouveau record de nombre premier

mercredi 10 janvier 2018

Depuis fin 2017, le plus grand nombre premier connu est 277 232 917-1, il s’agit donc d’un nombre de Mersenne. Son écriture décimale comprend plus de 23 millions de chiffres. On notera que cela signifie que 77 232 917 est lui-même un nombre premier (résultat de Fermat).

Comprendre la logique Shadok

dimanche 30 avril 2017

Le meilleur cours de maths Shadok jamais réalisé...
Vidéo succulente ajoutée sur la canal des archives de l’INA le 26 avril 2017.

Décès de Kenneth Arrow

mercredi 15 mars 2017

La vedette de la théorie du choix social, bien connue de nos lecteurs, est décédée récemment, à l’âge respectable de 95 ans.

CHAOS : une aventure mathématique

vendredi 8 mars 2013

CHAOS est un film mathématique constitué de neuf chapitres de treize minutes chacun. Il s’agit d’un film tout public autour des systèmes dynamiques, de l’effet papillon et de la théorie du chaos. Tout comme DIMENSIONS, ce film est diffusé sous une licence Creative Commons et a été produit par Jos Leys, Étienne Ghys et Aurélien Alvarez.

Sur le Web : CHAOS

Rencontres Mondiales Du Logiciel Libre Décentralisées à Saint-Joseph

mardi 28 juin 2011

C’est une manifestation qui aura lieu sur 3 jours, avec de nombreux
ateliers et conférences sur les logiciels libres.
C’est vendredi 1, samedi 2 et dimanche 3 juillet.

C’est une première dans l’île, petite soeur des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre nationales qui se déroulent chaque année.

Le site des rencontres réunionnaises se trouve ici :
http://2011.d.rmll.info/

Yves Martin y donnera une conférence d’introduction à la géométrie hyperbolique avec CarMetal, Alain Busser parlera de sa contribution en tant que développeur à CarMetal et Nathalie Carrié présentera un logiciel d’élaboration de connaissances.
De nombreux ateliers vous y attendent : Ruby, Smalltalk, Stellarium, Audacity, Freeplane et d’autres encore...

Il y aura un « repas du libre » le samedi soir, si certains veulent s’y
inscrire en ligne.
Il y aura même une conférence sur l’agriculture libre.

Merci de consulter le programme régulièrement pour plus d’infos.

Médailles Fields 2010

mardi 24 août 2010

Les noms des quatre médaillés Fields 2010 ont été dévoilés lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès international des mathématiciens à Hyderabad :

- Elon Lindenstrauss
- Ngô Bào Châu
- Stanislas Smirnov
- Cédric Villani.

Sur le Web : ICM 2010

L’univers de Labomath sur Netvibes

dimanche 23 mai 2010

Quand on aime les maths et qu’en plus on est prof de maths, on ne peut pas passer à côté de cet univers mathématique créé par Kostrzewa Bruno, auteur de l’excellent site personnel Labomath.
Il vous donnera peut-être envie de vous créer votre propre espace sur Netvibes et votre propre univers mathématique.
Allez-voir, c’est hallucinant !
Nathalie Carrié

MathRider : L’outil ultime ?

mardi 24 novembre 2009

MathRider ressemble un peu à Maple (serveur de maths avec calcul formel). Mais il est plus léger (moins de fonctionnalités, on s’y retrouve donc mieux). Et il est conçu pour faire de la programmation...

Cette suite logicielle (dedans il y a 3d-Xplor, GeoGebra, LaTeX etc.) est multiplateforme et les exemples correspondent assez bien au programme actuel du Lycée. Le seul reproche qu’on puisse lui faire est que l’aide est en Anglais (mais de toute façon si on veut programmer on écrit souvent des « for » et des « while »). Le chapitre sur les branchements conditionnels fait appel à un vocabulaire assez original.

Le moteur de calcul formel, MathPiper, est celui qui a été incorporé à GeoGebra.

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 5 septembre 2019

Publication

847 Articles
Aucun album photo
140 Brèves
11 Sites Web
145 Auteurs

Visites

39 aujourd'hui
1219 hier
2941432 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés