Épreuve pratique 2009, sujet 60

vendredi 13 novembre 2009
par  Alain BUSSER

Parce qu’il demande ce que fait un algorithme d’après une description de celui-ci, ce sujet pourrait bien préfigurer ce que sera l’épreuve du Bac 2013 avec de l’algorithmique à l’écrit. En ce sens, le sujet 60 est le plus emblématique de l’épreuve expérimentale 2009, et même des épreuves expérimentales des années 2007 à 2009.

Il y a essentiellement deux manières pour « deviner » ce que fait un algorithme :

  • Repasser mentalement les étapes (ce qu’on peut faire à l’écrit)
  • ou « traduire » l’algorithme dans un langage de programmation (ce qu’on peut faire à l’écrit aussi, mais à condition que la calculatrice soit autorisée).

C’est la deuxième méthode qui sera utilisée ici, puisqu’il s’agit d’un TP.


Exploration de l’algorithme

Voir la version algobox en ligne

Tester l'algorithme :


(cliquer sur le bouton ci-dessus pour lancer ou relancer l'exécution de l'algorithme)
Remarque : si les messages "Algorithme lancé" et "Algorithme terminé" n'apparaissent pas au bout d'un moment dans la zone ci-dessous, c'est que l'algorithme contient une erreur.

Résultats :

Code de l'algorithme :
1     VARIABLES
2       N EST_DU_TYPE NOMBRE
3       P EST_DU_TYPE NOMBRE
4       I EST_DU_TYPE NOMBRE
5     DEBUT_ALGORITHME
6       LIRE N
7       P PREND_LA_VALEUR 1
8       POUR I ALLANT_DE 1 A N
9         DEBUT_POUR
10        P PREND_LA_VALEUR P*I
11        FIN_POUR
12      AFFICHER P
13    FIN_ALGORITHME

La traduction directe depuis le pseudocode vers JavaScript donne ceci (à part qu’il a fallu ajouter l’entrée (affectation de $N$) et la sortie (affichage de la valeur finale de $P$) :

var N=Input("Entrer un entier : ");
var P=1;
for(I=1;I<=N;I=I+1){
        P=P*I;
        }
Alert("Avec "+N+", le programme donne "+P);

Ceci dit, il est plus confortable pour la suite d’écrire une fonction (au sens algorithmique du terme) qui sera réutilisable par la suite. Voici la fonction JavaScript [1] :

function algo(n){
        var p=1;
        for(i=1;i<=n;i=i+1){
                p=p*i;
        }
        return(p)
}

Avec ça, c’est facile d’écrire une boucle appelant la fonction algo(n) pour les valeurs consécutives de n :

function algo(n){
        var p=1;
        for(i=1;i<=n;i=i+1){
                p=p*i;
        }
        return(p)
}
for(n=1;n<=20;n=n+1){
        Println("|"+n+"|"+algo(n)+"|");
}

Son exécution sous CaRMetal donne le tableau suivant [2] :

n p
1 1
2 2
3 6
4 24
5 120
6 720
7 5040
8 40320
9 362880
10 3628800
11 39916800
12 479001600
13 6227020800
14 87178291200
15 1307674368000
16 20922789888000
17 355687428096000
18 6402373705728000
19 121645100408832000
20 2432902008176640000

La conjecture sur la nature de la fonction algo(n) est laissée au lecteur [3]


Les suites

On appelle $u$, $v$ et $e$ les termes courants des suites $u_n$, $v_n$ et $e_n$ (ce sont des variables mises à jour dans la boucle sur $n$). Comme $u_n$ est une somme, on effectue une nouvelle boucle sur $k$, dans laquelle on additionne la valeur courante de la somme $u$ et de $\frac{1}{k!}$ (en effet, $u_k=u_{k-1}+\frac{1}{k!}$) :

/*Programme tp 60a
*/

function fact(n){
        var p=1;
        for(i=1;i<=n;i=i+1){
                p=p*i;
        }
        return(p)
}
var u,v,e;
for(n=1;n<=20;n=n+1){
        u=0;
        for(k=0;k<=n;k=k+1){
                u=u+1/fact(k);
                }
        v=u+1/n/fact(n);
        e=v-u;
        Println("|"+n+"|"+u+"|"+v+"|"+e+"|");
}

(On remarque que, par définition de $v_n$, $e_n=\frac{1}{n \cdot n!}$ ce qui rend l’exercice quelque peu circulaire.)

L’exécution du script sous CaRMetal produit le tableau suivant :

n $u_n$ $v_n$ $e_n$
1 2 3 1
2 2.5 2.75 0.25
3 2.6666666666666665 2.722222222222222 0.05555555555555536
4 2.708333333333333 2.7187499999999996 0.010416666666666519
5 2.7166666666666663 2.718333333333333 0.0016666666666664831
6 2.7180555555555554 2.718287037037037 0.0002314814814816657
7 2.7182539682539684 2.71828231292517 0.000028344671201718796
8 2.71827876984127 2.7182818700396827 0.000003100198412653299
9 2.7182815255731922 2.718281831765628 3.0619243585050526e-7
10 2.7182818011463845 2.7182818287037036 2.755731909331871e-8
11 2.718281826198493 2.7182818284759573 2.277464439259802e-9
12 2.7182818282861687 2.7182818284601415 1.7397283613718173e-10
13 2.7182818284467594 2.7182818284591126 1.2353229550399192e-11
14 2.71828182845823 2.7182818284590495 8.193445921733655e-13
15 2.718281828458995 2.718281828459046 5.10702591327572e-14
16 2.718281828459043 2.718281828459046 3.1086244689504383e-15
17 2.7182818284590455 2.7182818284590455 0
18 2.7182818284590455 2.7182818284590455 0
19 2.7182818284590455 2.7182818284590455 0
20 2.7182818284590455 2.7182818284590455 0

Pour mieux voir ce qui se passe, on peut légèrement modifier le script ci-dessus pour, au lieu d’afficher les valeurs numériques de $u$, $v$ et $e$, les représenter par des nuages de points ($u_n$ en bleu, $v_n$ en rouge et $e_n$ en vert) : Le script ci-dessous

/*Programme tp 60b
*/

function fact(n){
        var p=1;
        for(i=1;i<=n;i=i+1){
                p=p*i;
        }
        return(p)
}
var u,v,e;
for(n=1;n<=20;n=n+1){
        u=0;
        for(k=0;k<=n;k=k+1){
                u=u+1/fact(k);
                }
        v=u+1/n/fact(n);
        e=v-u;
        a=Point(n,u);
        SetColor(a,"blue");
        SetPointType(a,"dcross");
        b=Point(n,v);
        SetColor(b,"red");
        SetPointType(b,"cross");
        c=Point(n,e);
        SetColor(c,"green");
        SetPointType(c,"circle");
}

produit l’image suivante :

Il y en assez pour conjecturer la convergence de $e_n$ et l’adjacence de $u_n$ et $v_n$.


[1Un souci récurrent (c’est le cas de le dire) en stage d’algorithmique est la possibilité de créer puis réutiliser des procédures et fonctions, ce que permet aisément Python mais pas Scratch ni Algobox.

[2La cerise sur le gâteau, c’est que le tableau en question est au format spip donc directement incorporable dans cet article.

[3un indice est toutefois fourni plus bas sous la forme du nom de la fonction.


Commentaires

Annonces

Prochains rendez-vous de l’IREM

Réunion de rentrée de l’IREM

- Mercredi 11 septembre 2019, 14h-18h, salle S23.6, PTU, Saint-Denis.

Séminaire de l’IREM

- Mercredi 9 octobre 2019, 14h-18h : amphi 120B, campus du Tampon.
- Mercredi 6 novembre 2019, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.
- Mercredi 27 novembre 2019, 14h-18h : campus du Tampon.
- Mercredi 5 février 2020, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.
- Mercredi 4 mars 2020, 14h-18h : campus du Tampon.
- Mercredi 8 avril 2020, 14h-18h : salle S23.6, PTU, Saint-Denis.

Fête de la science

- Jeudi 14 novembre 2019 : campus du Moufia et IUT de Saint-Pierre.
- Vendredi 15 novembre 2019 : campus du Moufia et campus du Tampon.

Semaine des mathématiques

- Du 23 au 28 mars 2020.


Brèves

Python au bac 2019

vendredi 31 mai

C’est une brève de MathemaTICE

La question 4b de l’exercice 3 du bac S Amérique du Nord ne pouvait être résolue sans utiliser Python.

Elwyn Berlekamp

jeudi 18 avril

Elwyn Berlekamp, connu des lecteurs de ce site pour son jeu des interrupteurs, était un spécialiste du jeu de Go ainsi que de la Pipopipette, d’Édouard Lucas que Berlekamp admirait énormément.

Notation au bac

lundi 11 décembre 2017

Une nouvelle notation sera pratiquée à partir de la session 2018 pour les algorithmes au bac. Elle est décrite avec de nombreux exemples, ici.

Décès de Roger Mohr

mardi 27 juin 2017

On sait bien que Nicolas Bourbaki n’était pas le nom d’une personne mais le pseudonyme d’un groupe. L’équivalent en informatique théorique est Claude Livercy, auteur de la théorie des programmes. Roger Mohr était un des membres de Claude Livercy.

À travers les labyrinthes : algorithmes et fourmis

dimanche 1er septembre 2013

Quand les chercheurs mettent au point des modèles d’optimisation et de recherche de plus court chemin qui s’inspirent du comportement de masse de colonies de fourmis...
À écouter : Sur les Épaules de Darwin, émission diffusée sur France Inter samedi 31 août 2013.

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à St-Joseph

mardi 20 août 2013

Les RMLLd se dérouleront pour la 2e fois à Saint-Joseph du 22 au 25 août.
C’est une opportunité pour les élèves qui suivent la spécialité ISN et les passionnés d’informatique.

Voici pour le samedi et le dimanche quelques interventions choisies :
- http://2013.d.rmll.info/Raspberry-votre-ordinateur-au-format-carte-de-credit?lang=fr
- http://2013.d.rmll.info/Materiel-libre-et-DIY?lang=fr
- http://2013.d.rmll.info/Arduino-de-l-electronique-libre?lang=fr

Noter aussi les conférences Art et Culture du dimanche, ainsi qu’une conférence plus engagée.

Le programme complet se trouve ici. Une radio sera ouverte pour l’occasion.
Des plaquettes à distribuer se trouvent ici.

Hyper-vidéos pour l’algorithmique au lycée

dimanche 19 août 2012

Olivier Roizès, à la demande de l’ADIREM, a réalisé une collection d’hyper-vidéos de présentation de logiciels et environnements de programmation. Ces hyper-vidéos, c’est-à-dire des vidéos contenant des éléments clicables, devraient être utiles aux enseignants désireux de se familiariser avec Python, CaRMetal, R, Rurple, Scilab ou Xcas.

Ouverture du SILO

mardi 1er novembre 2011

Le SILO (Science Informatique au Lycée : Oui !) est un espace collaboratif documentaire de partage et de formation collégiale, à destination des professeurs appelés à enseigner l’informatique au lycée.

Une initiative du CNDP, de l’INRIA et de Pasc@line, à laquelle se sont associés SPECIF, fuscia, EPI et ePrep.

Sur le Web : Site du SILO

Introduction à la science informatique

lundi 12 septembre 2011

Le CRDP de Paris publie le premier ouvrage destiné aux professeurs chargés d’enseigner la nouvelle spécialité « Informatique et sciences du numérique » en Terminale S à la rentrée 2012. Cet ouvrage a été coordonné par Gilles Dowek, directeur de recherche à l’INRIA.

Sur la création de la spécialité ISN, on pourra également consulter l’interview donnée au Café pédagogique par l’inspecteur général Robert Cabanne.

Sur le Web : CRDP de Paris

Deux publications sur l’algorithmique

samedi 17 octobre 2009

L’IREM d’Aix-Marseille publie une brochure de 73 pages, téléchargeable librement, intitulée Algorithmes et logique au lycée. Ces notions sont illustrées et déclinées sur des exercices du programme de spécialité mathématique en série L, mais sont adaptables aux programmes à venir.

Le hors série thématique n° 37 du magazine Tangente, disponible actuellement en kiosque, s’intitule « Les algorithmes. Au cœur du raisonnement structuré ». Extrait de l’éditorial : « La rédaction de Tangente a conçu la quasi-totalité de ce hors série thématique pour qu’il puisse être lu par des élèves de Seconde ».

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 5 septembre 2019

Publication

847 Articles
Aucun album photo
140 Brèves
11 Sites Web
145 Auteurs

Visites

944 aujourd'hui
1847 hier
2938153 depuis le début
62 visiteurs actuellement connectés