Un TP de cape et d’épée avec le Chevalier de Méré

vendredi 28 octobre 2011
par  Alain BUSSER

Dans la correspondance entre Blaise Pascal et Pierre de Fermat, le premier évoque des problèmes que lui ont soumis Antoine Gombaud, chevalier de Méré, notamment le fait que des probabilités qui lui étaient connues, étaient proches de 0,5 mais pas exactement égales à 0,5.

La première des deux se prête assez bien à un TP en Seconde (seule la fin nécessite un langage objet comme Python) :

PDF - 130.1 ko
le sujet du TP en pdf
TP Python sur le premier problème soumis à Blaise Pascal par le Chevalier de Méré

Le TP a très bien commencé, avec ce raisonnement :


Le total des faces des 4 dés est 24, et 4 d’entre elles sont gagnantes (avec un 6 dessus) ; donc la probabilité d’avoir au moins un 6 est de 4 chances sur 24, soit une chance sur 6.

La bonne nouvelle, c’est que beaucoup d’élèves perçoivent bien les probabilités comme des fractions... La fluctuation d’échantillonnage ressort bien de cette activité, une élève ayant eu 9 tirages gagnants sur les 10 (ça devait être son jour !) et deux élèves ont eu 0 partie gagnante.

Voici quelques erreurs intéressantes :

  • Les élèves ont, en général, du mal à verbaliser l’acte de compter les « True » dans la liste (à la question « comment as-tu trouvé que l’effectif est 6 ? » ils ne savent souvent pas du tout répondre) [1] ; une fois qu’ils ont compris qu’ils avaient juste compté les « True », ils ont certes eu du mal à trouver comment faire ce comptage en Python, malgré la présence d’un exemple de comptage auparavant...
  • Plusieurs élèves ont mis count(6) au lieu de count(True) à la fin ;
  • Beaucoup d’élèves ont entré count(true) au lieu de count(True) et n’ont pas réussi à retrouver la source de leur erreur, bien que la question précédente leur aie rappelé la syntaxe des booléens dans Python ;
  • Un élève a oublié de citer la liste à compter, avec count(True) au lieu de liste.count(True). Ce genre d’erreur est facile à remédier.
  • Environ la moitié de la classe a oublié de diviser le nombre de « True » par l’effectif total, d’ailleurs plusieurs élèves ont cherché comment on écrit « fréquence » en Python, et ont été très déçus que Python n’ait pas d’instruction réservée au calcul de fréquences (mais que fait Guido van Rossum ?) ; la notion de fréquence est en général mal maîtrisée à l’entrée en Seconde...

Aucun élève ne semblait connaître la notion d’erreur d’approximation. Dommage, parce qu’avec 10000 lancers, la fluctuation d’échantillonnage est assez faible :

effectif erreur
5190 0,25 %
5170 0,13 %
5262 1,64 %
5289 2,16 %
5140 0,71 %
5200 0,44 %
5088 1,72 %
5269 1,78 %
5168 0,17 %
5180 0,06 %
5115 1,2 %
5218 0,79 %
5126 0,99 %

En effet, l’écart-type étant de l’ordre de 0,5 %, l’intervalle de confiance au niveau 95% pour l’effectif de parties gagnantes est [5127 ;5227] auquel appartiennent 10 des 13 données des élèves [2].

Ce TP est très facile à porter sur tableur, mais la mise en œuvre est moins facile qu’avec Python, essentiellement parce que les élèves ne connaissent pas du tout le tableur, et que la recherche du « critère » dans le « NB.SI » n’est pas évidente.

Malgré ça, aucun élève n’a eu le temps de calculer la probabilité du (III) ; un seul a eu le temps de compléter l’univers omega.


[1Pour y remédier, une narration de recherche leur a été confiée, sur le calcul approché de \sqrt{3} ; en effet, annoncer aux élèves que la note ne portera que sur la rédaction les motive à faire plus d’efforts pour ladite rédaction.

[2soit les trois quarts : On est largement en-dessous des 95% attendus !


Commentaires

Logo de Alain BUSSER
jeudi 22 mars 2012 à 21h57 - par  Alain BUSSER

Merci pour cette analyse très pertinente des difficultés levées par cet atelier. J’interprète l’introduction de l’algorithmique dans les programmes de maths, comme une incitation à habituer les élèves très tôt à la notion d’itération (calcul séquentiel). Cette notion est difficile et a priori, des outils comme Python, Xcas ou SciLab, avec la possibilité de manipuler des listes et leur préimplémentation d’algorithmes de tri, de somme, etc. permettent de court-circuiter cette difficulté. En résumé, cet atelier Python me laisse l’impression

  1. d’être totalement hors programme du point de vue algorithmique (parce qu’axé sur de la programmation rarement séquentielle), en tout cas en Seconde, où je prive les élèves du plaisir de la découverte d’un algorithme en mode pas-à-pas ;
  2. mais d’être un accélérateur de cours de mathématiques, en permettant d’exposer rapidement et « concrètement » des notions comme les ensembles (qu’on manipule en probabilités, en résolvant des équations et inéquations, avec les ensembles de définition) ou les relations entre lesdits ensembles.

Sur l’intérêt d’enseigner la programmation objet (hors programme) j’ai trouvé cet article ; sur la programmation, celui-ci ; sur le confort que permet la description d’un problème (plutôt que la description de la manière de le résoudre) en mathématique, celui-là. Bonne lecture !

Logo de Sébastien Hoarau
jeudi 22 mars 2012 à 10h41 - par  Sébastien Hoarau

J’ai regardé avec grand intérêt vos TP d’algorithmique en Python. Toutefois, je pense que vos TP sont plus orientés « manipulations de concepts mathématiques par des outils python ». Je pense notamment au TP sur les opérations ensemblistes (très peu utilisée la structure d’ensemble en programmation, on lui préfère largement celle de tableau ou de liste).

D’autre part, vous dites vous même que les élèves font assez peu d’algorithmique. Dans ce TP ci par exemple plutôt que de leur donner des expressions syntaxiquement et sémantiquement très difficiles : [randint(1,6) for i in range(4)].count(6) !!!!! Peut-être leur apprendre quelques méthodes sur les listes (le .count et le .append par exemple) et leur faire construire par une vraie boucle 10 fois la liste des 4 lancés... genre :

lesQuatresDes = [ ]
for n in range(10) :
\t lesQuatresDes.append(randint(1,6))
\t print(lesQuatresDes.count(6))

Les itérateurs sont assez compliqués à comprendre à l’intérieur d’une liste je trouve et surtout très spécifique à Python. Dans une initiation à l’algorithmique il vaut mieux s’en tenir à des choses plus génériques et que l’on est susceptible de retrouver dans d’autres langages. Mais je peux me tromper, je n’ai aucune expérience de ce genre de public :)

Annonces

Prochains rendez-vous de l’IREM

Séminaire EDIM-IREM

- Mercredi 11 octobre 2017, 14h-18h, campus du Tampon
- Mercredi 22 novembre 2017, 14h-18h, campus du Tampon
- Mercredi 7 février 2018, PTU, Saint-Denis, salle S23.6
- Mercredi 7 mars 2018, 14h-18h, campus du Tampon
- Mercredi 4 avril 2018, PTU, Saint-Denis, salle S23.6
- Mercredi 2 mai, 14h-18h, campus du Tampon
- Mardi 5 juin 2018, PTU, Saint-Denis, salle S23.6
- Mercredi 6 juin, 14h-18h, campus du Tampon

Fête de la science

Du 13 au 18 novembre 2017.
Thème : « La recherche à l’heure du numérique »

Semaine des mathématiques

Du 26 au 31 mars 2018.
Thème : « Mathématiques et mouvement »


Brèves

Décès de Roger Mohr

mardi 27 juin

On sait bien que Nicolas Bourbaki n’était pas le nom d’une personne mais le pseudonyme d’un groupe. L’équivalent en informatique théorique est Claude Livercy, auteur de la théorie des programmes. Roger Mohr était un des membres de Claude Livercy.

À travers les labyrinthes : algorithmes et fourmis

dimanche 1er septembre 2013

Quand les chercheurs mettent au point des modèles d’optimisation et de recherche de plus court chemin qui s’inspirent du comportement de masse de colonies de fourmis...
À écouter : Sur les Épaules de Darwin, émission diffusée sur France Inter samedi 31 août 2013.

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à St-Joseph

mardi 20 août 2013

Les RMLLd se dérouleront pour la 2e fois à Saint-Joseph du 22 au 25 août.
C’est une opportunité pour les élèves qui suivent la spécialité ISN et les passionnés d’informatique.

Voici pour le samedi et le dimanche quelques interventions choisies :
- http://2013.d.rmll.info/Raspberry-votre-ordinateur-au-format-carte-de-credit?lang=fr
- http://2013.d.rmll.info/Materiel-libre-et-DIY?lang=fr
- http://2013.d.rmll.info/Arduino-de-l-electronique-libre?lang=fr

Noter aussi les conférences Art et Culture du dimanche, ainsi qu’une conférence plus engagée.

Le programme complet se trouve ici. Une radio sera ouverte pour l’occasion.
Des plaquettes à distribuer se trouvent ici.

Hyper-vidéos pour l’algorithmique au lycée

dimanche 19 août 2012

Olivier Roizès, à la demande de l’ADIREM, a réalisé une collection d’hyper-vidéos de présentation de logiciels et environnements de programmation. Ces hyper-vidéos, c’est-à-dire des vidéos contenant des éléments clicables, devraient être utiles aux enseignants désireux de se familiariser avec Python, CaRMetal, R, Rurple, Scilab ou Xcas.

Ouverture du SILO

mardi 1er novembre 2011

Le SILO (Science Informatique au Lycée : Oui !) est un espace collaboratif documentaire de partage et de formation collégiale, à destination des professeurs appelés à enseigner l’informatique au lycée.

Une initiative du CNDP, de l’INRIA et de Pasc@line, à laquelle se sont associés SPECIF, fuscia, EPI et ePrep.

Sur le Web : Site du SILO

Introduction à la science informatique

lundi 12 septembre 2011

Le CRDP de Paris publie le premier ouvrage destiné aux professeurs chargés d’enseigner la nouvelle spécialité « Informatique et sciences du numérique » en Terminale S à la rentrée 2012. Cet ouvrage a été coordonné par Gilles Dowek, directeur de recherche à l’INRIA.

Sur la création de la spécialité ISN, on pourra également consulter l’interview donnée au Café pédagogique par l’inspecteur général Robert Cabanne.

Sur le Web : CRDP de Paris

Deux publications sur l’algorithmique

samedi 17 octobre 2009

L’IREM d’Aix-Marseille publie une brochure de 73 pages, téléchargeable librement, intitulée Algorithmes et logique au lycée. Ces notions sont illustrées et déclinées sur des exercices du programme de spécialité mathématique en série L, mais sont adaptables aux programmes à venir.

Le hors série thématique n° 37 du magazine Tangente, disponible actuellement en kiosque, s’intitule « Les algorithmes. Au cœur du raisonnement structuré ». Extrait de l’éditorial : « La rédaction de Tangente a conçu la quasi-totalité de ce hors série thématique pour qu’il puisse être lu par des élèves de Seconde ».

Une carte mentale pour l’algorithmique

jeudi 10 septembre 2009

Sur son site, Jean-Jacques Dhénin a publié une carte mentale géante qui renvoie vers plus de 30 documents en ligne sur l’algorithmique. Tout ce qu’il faut — et même davantage — pour faire face au nouveau programme de Seconde !

Un catalogue libre d’algorithmes pour le lycée

dimanche 30 août 2009

Guillaume Connan, de l’IREM de Nantes, publie un catalogue libre de 119 pages d’algorithmes pour le lycée. Sur son site très riche, on trouvera d’autres documents en rapport avec l’algorithmique, notamment sur l’utilisation des langages fonctionnels au lycée et sur la comparaison programmation fonctionnelle/programmation impérative.

L’algorithmique à l’IREM de Lille

vendredi 26 juin 2009

Le groupe AMECMI de l’IREM de Lille vient de mettre en ligne des ressources importantes au service des professeurs de Seconde :

- Algorithmique et programmation (Emmanuel Ostenne)
- Bibliographie amoureuse de l’algorithmique (Alain Juhel)

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 12 octobre 2017

Publication

772 Articles
Aucun album photo
133 Brèves
11 Sites Web
132 Auteurs

Visites

1113 aujourd'hui
1277 hier
2130804 depuis le début
14 visiteurs actuellement connectés