Corrigé du sujet de bac S Nouvelle-Calédonie mars 2015

mardi 24 mars 2015
par  Alain BUSSER

Le sujet évoque

Exercice 1

Étude du cas particulier a=2

Comme le minimum 2-2ln(2) est strictement positif, la fonction est strictement positive sur R :

00,10,20,30,40,50,60,70,80,911,11,21,31,41,51,61,71,81,90123

Le script ayant représenté graphiquement cette fonction est le suivant :

a = 2
f = (x) -> exp(x)-a*x
dessineFonction f, 0, 2, 0, 4

Étude du cas général où a est un réel strictement positif

Pour connaître les limites de fa en ∞ et -∞, le script suivant ne convient pas :

a = 2
f = (x) -> exp(x)-a*x
affiche f(Infinity)
affiche f(-Infinity)

En effet, s’il conclut bien par le fait que la limite en -∞ est +∞, il commence par afficher qu’en +∞ il y a une forme indéterminée (signification du NaN) :

Algorithme lancé
NaN
Infinity

Algorithme exécuté en 28 millisecondes

Pour lever l’indétermination, il ne reste plus qu’à utiliser le cours...

L’étude de la famille de fonctions fa révèle que le nombre de points d’intersection est 1 lorsque a=e [1] :

a = Math.E
f = (x) -> exp(x)-a*x
dessineFonction f, 0, 2, 0, 2

On voit que dans ce cas il y a contact avec l’axe des abscisses :

00,10,20,30,40,50,60,70,80,911,11,21,31,41,51,61,71,81,900,10,20,30,40,50,60,70,80,911,11,21,31,41,51,61,71,81,9

Et pour a plus grand que e, par exemple a=3, on voit deux points d’intersection avec l’axe des abscisses :

a = 3
f = (x) -> exp(x)-a*x
dessineFonction f, 0, 2, 0, 4

00,10,20,30,40,50,60,70,80,911,11,21,31,41,51,61,71,81,90123

Exercice 2

Pour les probabilités conditionnelles, on utilise l’arbre pondéré.

  • comme 5% des puces présentent un défaut, on met le curseur en bas à gauche sur 0,05 (ce qui a pour effet de mettre le curseur en haut sur 0,95 : 95% des puces sont livrées) ;
  • comme 2% des puces livrées ont une durée de vie courte, on met le curseur en haut à droite sur 0,02.
Quelle est la probabilité que la puce soit livrée et ait une durée de vie strictement supérieure à 1000 heures ?

On lit en bas de l’arbre : 0,931. Ensuite ?

Quelle est la probabilité que la puce soit éliminée ou ait une durée de vie courte à la sortie de la chaine de fabrication ?

Ah tiens, c’est la probabilité du contraire de l’évènement précédent : 1-0,931=0,069...


Pour calculer les probabilités exponentielles, on utilise le calculateur ; mais d’abord alcoffeethmique pour avoir une valeur approchée du paramètre :

affiche -ln(0.98)/1000

On copie-colle les 0.000020202707317519467 obtenus dans le cadre destiné à entrer le paramètre.

  • si on entre 10000 et 20000 pour les bornes, on lit en bas que « La probabilité qu’elle soit supérieure à 10000 est 0.8171 » ;
  • si on entre 20000 et 30000 comme bornes, on lit en haut le résultat « 0.1221 (à 0,0001 près) »

Pour le calcul de probabilités binomiales, on utilise alcoffeethmique :

affiche laSommeDe (binomiale 15000, 0.003, k for k in [40..50])

L’affichage obtenu est

Algorithme lancé
0.5886001161667217

Algorithme exécuté en 24 millisecondes

Exercice 3

On définit les droites D1 et D2 par point et vecteur directeur, et on redéfinit le point A2 ; pour savoir s’il est sur la droite D2, on fait

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
affiche D2.contains A2

Le résultat affiché est que oui :

Algorithme lancé
true

Algorithme exécuté en 69 millisecondes

Pour vérifier que les droites D1 et D2 ne sont pas coplanaires, on vérifie qu’elles ne sont ni parallèles, ni sécantes :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
affiche D1.isParallelTo D2
affiche D1.intersects D2

Le résultat est qu’effectivement D1 et D2 ne sont pas coplanaires :

Algorithme lancé
false
false

Algorithme exécuté en 75 millisecondes

Pour vérifier que Δ1 et D1 sont perpendiculaires, on vérifie que leurs vecteurs directeurs le sont :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
v = $V [-6,-3,4]
Δ1 = $L A1, v
Δ2 = $L A2, v
affiche Δ1.direction.isPerpendicularTo D1.direction

Ah tiens oui, ils le sont :

Algorithme lancé
true

Algorithme exécuté en 34 millisecondes

Pour vérifier que n est normal à P1, on vérifie qu’il est perpendiculaire à deux vecteurs de P1, non colinéaires entre eux :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
v = $V [-6,-3,4]
Δ1 = $L A1, v
Δ2 = $L A2, v
n = $V [17,-22,9]
affiche n.isPerpendicularTo u1
affiche n.isPerpendicularTo v

On confirme que n est normal à P1 :

Algorithme lancé
true
true

Algorithme exécuté en 60 millisecondes

On va maintenant définir P1 par un de ses points (l’intersection de Δ1 et D1) et son vecteur normal n. Pour P2 on fait pareil sauf qu’on ne connaît pas de vecteur normal. Alors on le construit avec « cross », appliqué à deux vecteurs non colinéaires de P2. On se demande si les deux plans sont sécants ou parallèles :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
v = $V [-6,-3,4]
Δ1 = $L A1, v
Δ2 = $L A2, v
n = $V [17,-22,9]
P1 = $P (Δ1.intersectionWith D1), n
P2 = $P (Δ2.intersectionWith D2), (u2.cross v)
affiche P1.isParallelTo P2

La réponse

Algorithme lancé
false

Algorithme exécuté en 80 millisecondes

est qu’ils ne sont pas parallèles. Ce qui signifie donc qu’ils sont sécants !

Alors on définit leur intersection Δ :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
A2 = $V [-1,4,2]
v = $V [-6,-3,4]
Δ1 = $L A1, v
Δ2 = $L A2, v
n = $V [17,-22,9]
P1 = $P (Δ1.intersectionWith D1), n
P2 = $P (Δ2.intersectionWith D2), (u2.cross v)
Δ = P1.intersectionWith P2
affiche Δ.direction.isPerpendicularTo D1.direction
affiche Δ.direction.isPerpendicularTo D2.direction

Une fois qu’on a Δ, il est temps de se rappeler que

Le but de l’exercice est de prouver l’existence d’une droite perpendiculaire à la fois à D1 et D2

Or le script précédent dit que Δ convient :

Algorithme lancé
true
true

Algorithme exécuté en 32 millisecondes

On constate qu’effectivement la droite joignant M à N a pour vecteur directeur, le vecteur v de l’énoncé :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
v = $V [-6,-3,4]
M = D1.pointClosestTo D2
N = D2.pointClosestTo D1
affiche (N.subtract M).isParallelTo v

Remarque :

On peut calculer les coordonnées de deux points de la droite Δ sans calculer Δ elle-même : En effet elle passe par

  • Le point M de D1 qui est le plus proche possible de D2 ;
  • Le point N de D2 qui est le plus proche possible de D1

Le script suivant calcule ces points, qui définissent Δ :

A1 = $V [0,2,-1]
u1 = $V [1,2,3]
D1 = $L A1, u1
A2 = $V [1,0,2]
u2 = $V [1,-2,0]
D2 = $L A2, u2
M = D1.pointClosestTo D2
N = D2.pointClosestTo D1
affiche M.inspect()
affiche N.inspect()

On trouve alors ces coordonnées :

Algorithme lancé
[0.7377049180327868, 3.4754098360655736, 1.2131147540983607]
[-0.4426229508196722, 2.8852459016393444, 2]

Algorithme exécuté en 25 millisecondes

Exercice 4

On note (un) et (vn) les suites réelles définies, pour tout entier naturel n, par
u0=1, v0=0, et
un+1=√3un−vn
vn+1=un+√3vn

Pour ceux qui ont suivi l’enseignement de spécialité, l’exercice porte sur les puissances d’une matrice : En notant Vn le vecteur de coordonnées (un ;vn), on a Vn+1=MVn où M est une matrice. Alors le vecteur V est initialisé à la valeur (1 ;0) et l’algorithme devient

rac3 = racine 3
V = $V [1, 0]
M = $M [[rac3,-1],[1,rac3]]
for k in [1..2]
    V = M.x V
    affiche V.inspect()

(remplacer 2 par une autre valeur si on veut aller plus loin que l’énoncé).

Pour ceux qui ont suivi l’enseignement obligatoire, l’algorithme devient

rac3 = racine 3
[u,v] = [1,0]
for n in [1..2]
    [u,v] = [rac3*u-v,u+rac3*v]
    affiche [u,v]

Mais l’énoncé décrivait l’algorithme dans un langage ne permettant pas l’affectation « simultanée » et il fallait utiliser ce genre d’astuce pour répondre à la question...

Cette variante représente graphiquement la suite (u) :

rac3 = racine 3
[u,v] = [1,0]
suite = [u]
for n in [1..20]
    [u,v] = [rac3*u-v,u+rac3*v]
    suite.push u
dessineSuite suite, 12, 0, 5000

On voit que la suite n’est pas convergente :

0123456789101112010002000300040005000

Voilà comment on peut vérifier numériquement l’égalité complexe de l’énoncé :

z = new Complexe 1
a = new Complexe racine(3), 1
for k in [1..10]
    z = z.fois a
    affiche z

Cela permet de voir que les suites (u) et (v) sont la partie réelle et la partie imaginaire d’une suite géométrique de raison a=2 eiπ/6 ; d’où les exrpressions analytiques de un et vn...


[1La dérivée de fa étant ex-a, s’annule lorsque ex=a soit en ln(a). Par croissance de la fonction exponentielle, on en déduit que fa(a) est un minimum, qu’on calcule puis on conclut en constatant qu’on cherche les nombres qui annulent fa, ce qui revient à étudier le signe du minimum.


Commentaires

Annonces

Prochains rendez-vous de l’IREM

Séminaire EDIM-IREM

- Mercredi 14 juin 2017, 14h-18h, PTU, Saint-Denis, salle S23.6
- Mercredi 21 juin 2017, 14h-18h, 146 route de Grand-Coude, Saint-Joseph


Brèves

Concours externes 2016

dimanche 14 août 2016

Félicitations aux lauréats des concours externes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation externe : TESTUD Philippe

CAPES externe : AAH-KENG Julien - ANTOINE Médi - AUBRY Mathieu - DAOUD Issop - ELLIN Thomas - FORICH Romain - FULBERT Cyril - GUEDES Audrey - LAFOSSE Gérard - LEBON Marie - LEONG Élodie - NATIVEL David - PAYET Samuel - PAYET Stéphane - SAUGER Raphaël - SIHOU Erika - SOUCANE Marina - TRULES Florent - TRUPIANO Haris

3e CAPES : ROUX Cécile

CAPLP externe : AKOURI Pierre - CADJEE Oussama - DALLEAU Jérémie - GAZEMONT Brice - GETOIS Flora - HOARAU Julien - PAYET Elisabeth - PAYET Geneviève - RUBEL Vincent - SAVOURY Mickaël - TECHER Frédérique - TELEF Leila

CAFEP-CAPLP : LEMARCHAND Pierre

Concours internes 2016

dimanche 14 août 2016

Félicitations aux lauréats des concours internes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation interne : ALVANITAKIS Christophe - FONTAINE Bernard - HAYON Valérie - ROBERT Michaël

CAPES interne : GRAU Jeremy - LALLEMAND Valérie - PERRY Stéphane - ZAGJIVAN Chandane

CAPES réservé : VINGUEDASSALOM Fabrice

CAER-CAPES : AQUILIMEBA Muriel - DOBI Alexandre - VELLIN Olivier - VERDIER Géraldine

CAPLP interne : COMEAU Élodie

CAPLP réservé : GRONDIN Sonia

Concours internes 2015

mercredi 8 juillet 2015

Félicitations aux lauréats des concours internes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation interne : AUBERTIN Sébastien - COETANA Sandrine - ÉTHÈVE Emmeric - GOPAL-PANON Mathieu - PAYET Loïc - TIRANO Hérode

CAPES interne : ARNOULD Xavier - GIRAUD François - SERIACAROUPIN Johann - SEVERIN Didier - ZETTOR Émilie

CAER-CAPES : HOAREAU Laurent

CAPLP interne : BÉNARD Laurent - FREDELiSY Samuel

Concours externes 2015

mercredi 8 juillet 2015

Félicitations aux lauréats des concours externes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation externe : DODAT Mohammad

CAPES externe : BARBEYROL Yann - BOYER Julien - BUFFO THomas - CLAIN Thomas - CONJODESOLEYEN Haridasse - COUFFINHAL Thierry - D’EURVEILHER Samuel - DODAT Mohammad - JALA Marjorie - LEBON Valérie - LEBRETON Olivier - MAHOT Anaïs - MOUTOUSSAMY Laurent - NAMLACAMOURIMA Olivier - PAYET Benoît - PITOU Bruny - ROBERT Daride - SOUILLOT Quentin - TÉCHER Lénaïc - VAITILINGOM Laurent - VILY Adrien - VIRIN Nicolas - ZETTOR Jonathan

CAFEP-CAPES : DESHAYES Jean-Gabriel

CAPLP externe : AUBEELUCK Ibrahim - BELKESSAM Isma - COURTIN Louis - ELIAC Julien - IGOUF Dimitri - MOULAN Loukman - PONTHIEUX Loïc

Inscription en master MEEF 2015-2016

dimanche 22 mars 2015

Les candidats doivent se pré-inscrire et télécharger le dossier de candidature du 23 mars au 23 avril 2015 sur le site de l’ESPE de la Réunion.

Le dossier de candidature complété et accompagné des pièces demandées, est à retourner par courrier ou sur place à l’ESPE, au plus tard le 24 avril 2015 à 12h00 (heure locale), le cachet de la Poste faisant foi.

Concours externes 2014

samedi 12 juillet 2014

Félicitations aux lauréats des concours externes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

CAPES externe : ARAYE Jocya - BOMINTHE Julien - CARO Stéphanie - DÉSIRÉ Jean-Pierre - DODAT Mohammad - ELLIN Thomas - FRANÇOISE Armelle - FRONTIN Hortense - GASP Richard - GUICHARD Audrey - JAGLALE Priscilla - MAILLOT David - MARTIN Élodie - RASSABY Reine-Claude - ROBERT Amandine - TOBÉ FLorian - VALMONT Guilllaume

CAFEP-CAPES : AUBRY François

CAPLP externe : : RIVIÈRE Jean-François - VERHILLE Arnaud

CAPES externe exceptionnel : ABRAHAM Christophe - CADET Bertrand - CARPAYE Romain - FONTAINE Paul - HOAREAU Julien - HUGONNET Marion - MAILLOT Carine - PAYET Jean-Willy - RANDRIANARIVONY Salim - ROBERT Indira - ROBINSON Lorenza - RODRIGUEZ Laëtitia

CAFEP-CAPES exceptionnel : TOARD Natacha

3e CAPES exceptionnel : FRUTEAU DE LACLOS Désiré

CAPLP externe exceptionnel : FLORENTIN Matthieu - HOARAU Johnny

Concours internes 2014

jeudi 10 juillet 2014

Félicitations aux lauréats des concours internes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation interne : ESPINASSE Oriane - HOUSSEN Haroune

CAPES interne : FONTAINE Yohann - LANCIANI Sophie - LEVOYER Nicolas - SIVARADJAM Kamala - WOLTER Audrey

CAPLP interne : RAMAKISTIN Laurent - RIVIÈRE Jean-François

Mathématiques pour biologie et chimie

samedi 22 mars 2014

Khalid Addi, Daniel Goeleven et Rachid Oujja publient chez Ellipses un livre intitulé Principes mathématiques pour biologistes, chimistes et bioingénieurs . Une approche pluridisciplinaire avec de nombreuses et riches applications. Ce livre sera utile aux étudiants qui préparent le CAPES de mathématiques et le CAPLP mathématiques-sciences physiques et chimiques, notamment pour illustrer leurs leçons d’oral.

Concours externes 2013

mardi 6 août 2013

Félicitations aux lauréats des concours externes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation externe : TSANG-CHIN-SANG Melissa

CAPES externe : ALI Fayadhui - APALAMA Ambigueï - FAILLE Benjamin - HOARAU Jenny - IATALESE Mickaël - K/BIDI Yndranye - PAYET Raphaël - TACITE Aurélie - TESTUD Philippe

CAFEP-CAPES : CHASSAGNE Alain

3e concours du CAPES : DÉSIGNÉ David - FALOYA Marie-Astrid

CAPLP externe : GERVAIS Sylvain - GONTHIER Alexandre - HASNAOUI Ghania - IMIZA Marie-Annick - LANGREZ Amandine - PAYET Emeline - SALMI Elmustafa - SETRUK Guillaume - VALMAR Nicolas - WATERSTONE May

Concours internes 2013

samedi 29 juin 2013

Félicitations aux lauréats des concours internes de mathématiques dans l’académie de la Réunion !

Agrégation interne : BLANC David - COTTON Gilles - DUQUESNOY Thierry - GARNIER Olivier - GATINEAU Emmanuel - GAUTRET Laurent - GIGANDET Nathalie - MESTRE Philippe

CAER agrégation : GOUELO Fabrice

CAPES interne : CADET Jean-Paul - DIONOT Carla - HOARAU Sandrine - SALMI Elmustafa

CAER CAPES : CHASSAING Boris - HUBERT Michaël

CAPLP interne : KARIM Samir

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 24 juillet 2017

Publication

759 Articles
Aucun album photo
133 Brèves
11 Sites Web
132 Auteurs

Visites

157 aujourd'hui
292 hier
2063247 depuis le début
17 visiteurs actuellement connectés