Une étude de la dyscalculie à l’âge adulte

vendredi 19 février 2010

Dans une étude publiée par l’INSEE, Jean-Paul Fischer et Camilo Charron évaluent la proportion d’adultes qu’on peut qualifier de dyscalculiques, c’est-à-dire qui rencontrent des difficultés dans le traitement des informations numériques, notamment le calcul.

Les deux chercheurs estiment à 2,95 % le pourcentage de personnes potentiellement dyscalculiques dans la population française, dont 0,55 % de dyscalculies profondes.



Toutes les brèves du site

Annonces

Prochains rendez-vous de l’IREM

En raison de la pandémie, aucune activité en présentiel n’est prévue dans l’immédiat.


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 28 mai 2020

Publication

863 Articles
Aucun album photo
142 Brèves
11 Sites Web
151 Auteurs

Visites

588 aujourd'hui
1208 hier
3393026 depuis le début
59 visiteurs actuellement connectés