Poster un commentaire à la suite de l’article...

vendredi 30 mai 2008
par  Nordine Bernard TOUMACHE

Réflexions sur les générateurs de nombres aléatoires

On nous demande, au lycée, de faire des simulations d’expériences aléatoires à l’aide des générateurs de nombres aléatoires. Il est donc légitime de s’interroger sur ce que sont ces générateurs et ce qu’ils font. Ce travail, qui s’adresse à un élève de terminale S, fournit trois sujets pour la nouvelle épreuve pratique de mathématiques dans cette classe.

En réponse à...

Logo de Marc Jambon
dimanche 24 octobre 2010 à 08h42 - par  Marc Jambon

Ce commentaire porte sur « Partie entière de Racine de n » et « Racine de n » où n est un entier naturel
(utilisé dans les 3e et 6e document).

Racine de n est un exemple relativement exceptionnel (parmi les nombres réels mathématiques) où la partie entière a un sens sans problème, en effet, c’est le plus grand entier dont le carré est inférieur ou égal à n, on l’appelle aussi « Racine carrée entière approchée par défaut de n ». Bien noter que ce n’est pas la composition de deux opérateurs, l’opérateur Racine agissant sur n puis l’opérateur Partie entière agissant sur (Racine de n).

Le développement décimal à p décimales de Racine de n a aussi un sens et est tout simplement (10^(–p)) x Partie entière de Racine de ( n  x 10^2p).

Le développement à p décimales de Racine de n – Partie entière de racine de n n’est autre que la partie décimale du nombre précédent.

Dans tous les cas, les calculs sont en fait des calculs d’entier, il n’y a jamais lieu à approximation.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.