Poster un commentaire à la suite de l’article...

vendredi 20 novembre 2009
par  Tilagavady GUICHARD

Quelle place pour l’abstraction chez les élèves en grande difficulté ?

Dans l’enseignement des mathématiques, même si les difficultés sont réelles pour certains (maîtrise de la langue et pré-requis insuffisants), préserver la part d’abstraction des notions abordées me semble être une condition nécessaire pour ne pas en perdre le sens. C’est un objectif qui n’est pas souvent visé chez les élèves en Très Grande Difficulté et c’est pourtant ce qui permettra le transfert des connaissances à la vie quotidienne. Le travail présenté est une modeste réflexion autour de cette question.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.