Poster un commentaire à la suite de l’article...

samedi 10 octobre 2009
par  Alain BUSSER

Diététique et barycentres

Découverte des coordonnées barycentriques dans un triangle avec l’exemple des pourcentages de protides, glucides et lipides dans les aliments, bref, en cherchant à faire des repas équilibrés en situant un barycentre.

En réponse à...

Logo de Alain BUSSER
samedi 10 octobre 2009 à 10h07 - par  Alain BUSSER

La genèse de cet exercice est intéressante à conter :

En 1983, à Cachan, je participais en tant qu’élève-professeur à un atelier de pédagogie des maths animé par Jacques Lubczanski, qui lors de la première séance cherchait à former des groupes de stagiaires et trouver des exercices à leur faire produire. Mon voisin, Gépie Bouvier, a été le premier à se lancer, en soumettant l’idée que chaque aliment peut être représenté dans l’espace par un point dont les coordonnées sont les quantités de protides, glucides et lipides. J’ai surenchéri en signalant que si on parle de pourcentages et non de quantités, on est dans un plan, d’équation x+y+z=1. Jacques Lubczanski m’a alors envoyé au tableau pour dessiner ce plan en perspective. Son commentaire a alors été « bravo Alain, tu viens de réinventer les coordonnées barycentriques dans un triangle ». Le but de cette basse flatterie était évidemment de me faire accepter de travailler en groupe avec mon voisin pour pondre un exercice là-dessus, qu’il a d’ailleurs testé sur sa classe de Terminale... Une semaine après l’exo était fini, exposé et un compte-rendu rédigé. Ce compte-rendu je l’ai vu en 1984 lors de la journée Portes Ouvertes de l’ENS Cachan, avec les trois noms d’auteurs :

  • Gépie Bouvier
  • Alain Busser
  • Jacques Lubczanski

L’exercice en question, je l’ai ensuite perdu de vue mais j’ai entendu dire qu’il avait été recyclé en l’une des nombreuses « fiches de cuisine de Tonton Lulu ». Ce qui explique sans doute que dans les années 1990 je l’aie revu dans un manuel scolaire de Quatrième, sans nom d’auteur juste pour faire croire qu’il était des auteurs du livre, mais copié texto sur l’exercice de 1983. Oui, des barycentres en quatrième dans les années 1990 !

Ceci dit la version ci-dessus en géométrie dynamique, c’est quand même autre chose que l’ancien article, statique.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Navigation

Articles de la rubrique