De la KnoMath à la RoxMath

dimanche 21 juin 2009
par  Arnaud VERHILLE , Nathalie CARRIÉ

Après la KnoMath, voici la RoxMath, distribution GNU/Linux contenant de nombreux logiciels à 95 % libres, tous gratuits, pour les Mathématiques adaptés pour l’éducation.

Historique de la distribution


La KnoMath a été téléchargée 30 000 fois en 2008 sur Tuxfamily. Nous ne disposons pas des statistiques de téléchargement sur le site de l’IREM.

Elle a été présentée aux RMLL 2008 (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre).

Voici 2 avis d’internautes :

- Sur un forum Knoppix.
- Sur un forum Ubuntu.

Les limites de la KnoMath

- Elle est vraiment opérationnelle en utilisation live sur le CD live.
- Les mises à jour sont ingérables (il faut recompiler une nouvelle KnoMath à chaque mise à jour de logiciel).
- Les internautes et des participants des RMLL 2008 nous demandaient une mise à jour.

D’où l’idée de péréniser le travail réalisé. Il fallait donc passer à une version facilement installable et plus facile à maintenir, et à un « repository de packages » c’est à dire une zone où l’on puisse télécharger un logiciel et ses mises à jours successives sans avoir à le recompiler à la main.

Le choix effectué

- Une base Ubuntu dotée d’uns surcouche graphique gnome.
- Faire des systèmes de paquets, les « Roxapps », l’ensemble de ces RoxApps constituant une surcouche propre qui se rajoute à la Ubuntu de base.

Conséquence : la RoxMath


Il en résulte :

- une distribution basée sur un système Ubuntu, donc avec une grande communauté d’utilisateurs qui répondent à vos questions (forum français de Ubuntu) :
— elle est donc facile à installer, puisque c’est une vraie Ubuntu,
— elle permet de garder son ancien système à l’aide d’un dual boot qui sera fait de manière transparente pour l’utilisateur lors de l’installation s’il le demande ;
- une distribution orientée sciences :
— à la base, elle est dotée d’une surcouche de 68 logiciels scientifiques principalement choisis pour faire des mathématiques au lycée,
— on peut rajouter des Roxapps supplémentaires qui seront automatiquement mises à jour et se configurer ainsi une distribution spécifique (orientée physique, biologie, musique, etc...) ;
- une distribution qui peut être associée aux mots fluidité, ergonomie :
— les logiciels répondent bien dans l’ensemble et assez rapidement,
— il est facile de passer de l’un à l’autre puisque c’est une Ubuntu,
— grâce aux systèmes de paquets, pour refaire une nouvelle KnoMath à partir d’une nouvelle version de Ubuntu, 2 à 3 heures de travail suffiront (1 h de compilation, 1h à 2 h de travail effectif ).

Précision technique sur les paquets Roxapps

Le principe des Roxapps est celui des « Appdir » (Application directory) sur Mac.
Une Roxapp est donc un paquet compressé contenant un logiciel et des informations liées au logiciel.

Il existe deux sortes de paquets :

- Les Roxwrapps sont des surcouches d’accessibilité de paquets déjà préparés par la communauté Ubuntu. Leur installation va donc intégrer l’application installée à la fois dans le menu d’Ubuntu et dans le menu des Roxapps.
- Les Roxapps sont des paquets entièrement préparés par Arnaud Verhille.

Une Roxapp est composée de :
- Appinfo.xml (fichier de description) ;
- l’apprun (l’exécutable) ;
- un script qui permet de configurer l’accès.

Exemples :

- les logiciels java vont exécuter la machine virtuelle java ;
- les fichier html vont être lancés dans le navigateur ;
- les exécutables venant du système d’exploitation Windows vont être lancés dans un environnement d’exécution Wine.

On peut donc définir un environnement d’exécution précis.

Combien de fois a-t-elle été compilée ?

Il faut d’abord savoir ceci concernant les dénominations des distributions :
- version alpha : une nouvelle version alpha est créée à chaque ajout de fonctionnalité ;
- version bêta : corrections des bugs ;
- Release Candidate RC1 ;
- version finale RC2.

Il y a eu environ 40 versions alpha et environ 60 versions bêta avec ajouts simultanés de nouvelles applications depuis le mois de septembre 2008.
La RoxMath 1.0 était la KnoMath. On passe donc à une version 2 pour la RoxMath puisqu’il y a eu en quelque sorte réécriture à partir de zéro des concepts et des principes de la KnoMath.
Cette RoxMath est donc une RoxMath 2.0 RC2 d’où le nom donné au fichier iso.

La forme de la RoxMath

L’iso (un fichier iso est une « image » de cd ou de dvd) de la RoxMath fait actuellement 2,4 Go.

(Somme md5 de l’iso RoxMath-2.0rc2.iso : c29777d4ca8edc305ea1405e0b315b32)

Le produit final de la RoxMath est donc distribué sous deux formes :
- un DVD live (en gravant l’iso sur un DVD avec un logiciel de gravure) ;
- une clé USB live en mode persistant de 4 Go (on pourra se faire sa propre clé en suivant la technique de création d’une clé live expliquée sur ce post).

La clé USB live en mode persistant présente un triple intérêt par rapport au DVD live :

- celui de pouvoir stocker les données que l’on va créer pendant sa session ;
- celui de conserver les modifications apportées au système lui-même (c’est cela le mode persistant) ;
- celui d’avoir un accès disque plus rapide que sur un DVD.

Ainsi, vous pourrez configurer votre navigateur, boîte de messagerie, applications, faire des mises à jour de votre clé, et vous retrouverez tout ceci au démarrage suivant, ce qui n’est pas possible avec un CD ou DVD.
Ce principe de clé USB live vous permettra donc d’emmener votre distribution et vos données n’importe où.

Où peut-on télécharger la RoxMath ?

On trouve des versions téléchargeables de la RoxMath sur :
- ce site : l’image iso de la RoxMath et la clé de contrôle md5 ;
- La knosciences sur Tuxfamily ;
- le site perso d’Arnaud Verhille : Gistlabs sur homelinux.net.

Reste à faire (todo) ou à améliorer ?

- Pour éteindre le système, cela se fait en plusieurs temps : d’abord il faut fermer la session, puis éteindre l’ordinateur.
- Problème d’associations de fichiers :
— les fichiers .swf devraient s’ouvrir par défaut avec Firefox ;
— les exe devrait lancer wine et non l’antivirus (quoique ?) ;
— les fichiers jar (exécutables java) s’autoextractent lors d’un click au lieu de lancer la machine virtuelle java. Pour l’instant, on se contentera du bouton droit « Ouvrir avec ».

Télécharger une présentation

- Voir une présentation flash.
- Télécharger une présentation pdf.


Pour gérer une salle informatique avec la RoxMath, voir l’article :
« La RoxMath ou Comment gérer une salle d’ordinateurs pour les maths de manière optimale ? »



Documents joints

Présentation Flash de la RoxMath
Présentation pdf de la RoxMath

Commentaires