Une année avec la tablette graphique en classe

oui, une bonne alternative au tableau interactif
jeudi 17 juin 2010
par  Nathalie CARRIÉ

J’utilise depuis une année scolaire et demi une tablette graphique en classe. Je n’écris quasiment plus jamais au tableau, suis face aux élèves en classe, l’écran vidéo projeté derrière moi en biais.

J’ai déjà décrit le matériel utilisé dans l’article La tablette graphique et Pointofix font bon ménage, mais j’ai trouvé d’autres logiciels de prise de notes depuis. Il y a NoteLab et Gournal, multiplateformes car écrits en java, et Xournal pour Windows et Linux.
Et maintenant, ma préférence va pour Xournal, que j’avais déjà évoqué dans un précédent article.

J’ai commencé avec une tablette Bamboo fun format A5 (qui tourne aux environs de 200 euros). Maintenant j’ai une Intuos 4 format A5, beaucoup plus fine, mais beaucoup plus chère (ici, elle coûte le double : 400 euros).
Le format A5 me convient parfaitement. J’avais un peu regardé sur les forums avant de choisir le format, et tout le monde disait que A4 c’est trop grand (diagonale de l’écran à parcourir plus longue).
Avant d’acheter une tablette graphique, il faut vérifier qu’elle soit compatible avec votre système, surtout si vous êtes sous Linux. Le site clé pour obtenir les drivers des tablettes Wacom sous Linux est The Linux Wacom Project.

Toute l’année, j’ai tenu un cahier de textes en images sur le site Maths en classe en images sur lequel les élèves pouvaient revoir les copies d’écran de tout ce qui avait été fait en classe chaque jour.
J’avais 3 niveaux cette année : seconde, Première L et Première S.

Vous pouvez visiter par thème cette galerie d’images sur ma Galerie : Images de mes textes en classe.

Et voici quelques liens directs que je vous propose :
- Algorithmes
- Barycentres
- Arbres
- Paraboles
- Transformations
- Probabilités
- Suites
- Fonctions
- Statistiques et pourcentages

Les points qui pourraient être négatifs
Les élèves interviennent de manière très exceptionnelle sur la tablette. Ils ont peur de ne pas savoir écrire, et c’est vrai qu’il faut un peu s’entraîner. Mais cela ne nous a posé aucun problème, ils allaient au tableau, eux.
Le deuxième point est le fait que les cours sont un peu ralentis par l’utilisation de l’outil informatique au quotidien : le temps de lancer l’application (Xournal), éventuellement une seconde (Pointofix) pendant le cours, le temps aussi d’ouvrir les documents PDF que l’on va visualiser pour annoter si les élèves ont besoin d’explications supplémentaires. Et je m’applique plus sur la tablette que au tableau donc je suis moins rapide. Mais ce n’est pas pour déplaire aux élèves, ils prennent le temps d’écrire, d’annoter leur cahier au fluo, d’encadrer les définitions, et surtout (c’est eux qui le disent), ils ont le temps.
Pour gagner du temps, on peut apprendre par coeur (ou se faire un mémo) de tous les raccourcis claviers des applications de prise de notes que vous allez utiliser en classe. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, les élèves sont très compréhensifs et ils vous aident même quand vous vous mélangez les pinceaux.

Voici les cahiers de textes obtenus pour cette année scolaire :
- en première S (pdf de 26 Mo)
- en Seconde (pdf de 15 Mo)
- en première L (pdf de 5 Mo)
En bas de chaque page, vous pouvez lire le nom du fichier correspondant à la page, ce nom indique toujours la date où le document a été produit en classe.

Ci-dessous, vous trouverez une sélection de quelques copies d’écran de tableaux faits en classe que je trouve significatifs.


Documents joints

Cahier de textes de première L
Cahier de textes de première S
Cahier de textes de seconde

Commentaires

Logo de Yves MARTIN
vendredi 18 juin 2010 à 00h32 - par  Yves MARTIN

Article aussi convaincant qu’il est court !!!
En plus, en mettant en ligne ces écrans de travail, il y a une lisibilité de ce qui est fait en cours ... un vrai plaisir mathématique et un acte militant !!!