Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 23 avril 2012
par  Alain BUSSER

Qui sera le prochain président ?

Une étude probabiliste du phénomène de report des votes entre les deux tours se ramène à un problème de programmation linéaire, pour lequel GeoGebra 4 est parfaitement adapté.

En réponse à...

Logo de L. Talbot
mardi 1er mai 2012 à 17h40 - par  L. Talbot

Bonjour Alain,
je viens de lire ton article n°561 “Qui sera le prochain président ?”.
Je trouve très intéressant le traitement mathématique du problème (résolution d’un système d’inéquations par recherche graphique du polygone des solutions) et la présentation très claire que tu en donnes.
L’as-tu réellement testé avec une classe de seconde ?

En revanche, j’émets quelques réserves sur la modélisation de ce problème...

1) Abstention
Si j’ai bien compris, on suppose que les inscrits qui se sont exprimés au 1er tour sont exactement les mêmes au 2nd tour ?
“ les abstentionnistes du premier tour ne vont pas nécessairement rester abstentionnistes au second tour ”.
C’est vrai, mais on peut aussi penser qu’un nombre non-négligeable des inscrits exprimés du 1er tour s’abstiendront au 2nd tour, puisque leur candidat n’y est plus.

2) Report (supposé) des voix
“en estimant que la quasi-intégralité des voix d’Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade et bien entendu François Hollande se reporteront sur François Hollande...”
Qui peut prévoir les intentions au 2nd tour des électeurs de Nathalie Arthaud ? de Philippe Poutou ? d’Eva Joly ? et même de Mélenchon ?
On peut supposer qu’un grand nombre de ces électeurs ne sauront choisir entre les 2 finalistes proposés (abstention ?).

De plus, l’hypothèse théorique : les gens de gauche voteront à gauche, ceux de droite voteront à droite, n’est pas toujours vraie dans la pratique !

3) L’influence de la campagne médiatique entre les deux tours
En 2007, on s’en souvient, un nombre non-négligeable de français s’étaient décidés pour le candidat UMP suite au débat télévisé, entre les deux tours. Le candidat Sarkozy a d’ailleurs souvent été présenté comme le champion des médias.
Comment évaluer l’effet de la campagne de propagande organisée entre les deux tours ? A combien peut-on estimer le nombre d’électeurs de François Hollande qui voteront finalement Sarkozy au 2nd tour, après le débat télévisé du 02/05 ? (ou l’inverse ?)

4) Les indécis
La modélisation proposée ne tient pas compte d’un nombre toujours important de français indécis...

Qui sera le prochain président ?
Pour le savoir, le mieux est encore d’aller voter et d’attendre les résultats dimanche, non ?

Merci pour ton travail et pour les explications mathématiques toujours limpides.
Au plaisir de lire ton prochain article.

Cordialement,
L. Talbot (Clg Quartier-Français)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.