Chasse au trésor avec tablettes tactiles au lycée

jeudi 21 mai 2015
par  Laurence LEVESQUE

Travail de groupe avec tablettes tactiles connectées permettant de différencier les niveaux de difficulté des énigmes en fonction des élèves (issus de filières variées, L, ES avec ou sans option maths, S).
Réalisation sous forme de test en ligne avec Moodle (accessible via l’ENT des élèves).
Restitution sur mur virtuel padlet.

Objectifs


Travail des compétences mathématiques du lycée (chercher dans le cadre de la résolution de problèmes, modéliser, communiquer) ainsi que les compétences linguistiques (orales et écrites).

Organisation


- Élèves issus de classes de première de filières différentes (L, ES avec ou sans option maths, S).

- Quatre séries de difficultés variables comportant trois problèmes ont été proposées à quatre groupes d’élèves homogènes (différentiation des activités). Parce que le cours se déroule en langue étrangère, et parce que les élèves ne disposent que d’une heure pour l’ensemble de la chasse au trésor, les énigmes proposées requièrent des connaissances de collège (Kangourou).

- Chacune des trois énigmes donne un indice pour trouver le trésor (théorème de Pick).

- Édition de l’activité sous le cours en ligne MOODLE, accessible via l’ENT. La fonctionnalité test en ligne permet de retourner le feedback nécessaire pour la chasse au trésor, à savoir l’indice attendu en cas de bonne réponse :


Menu principal :



Sous menu :

Intérêt  : laisser tous les élèves s’exprimer sur des problèmes qui leur sont accessibles.


- Les cohortes d’élèves associées à chaque groupe sont donc présélectionnées sous Moodle.

Ainsi, les élèves n’ont accès qu’à la série d’énigmes de leur propre groupe.



- Les problèmes peuvent être proposés sous différentes formes pour varier les approches linguistiques (écrit/oral) et faciliter ou non la compréhension de l’énigme mathématique :

  • vidéo pour travailler la compétence d’écoute avec aide visuelle


  • enregistrement sonore pour travailler la compétence d’écoute (problème court pour limiter la difficulté, à expérimenter)

    Eleven robbers

  • texte illustré par une ou plusieurs images (travail de la lecture avec aide visuelle)



  • texte brut pour travailler la lecture de l’anglais, par exemple :

« There are as many pigs as ducks and as hens in the yard. All the animals together have 144 legs. How many ducks are there ? »

- Une fois qu’un groupe a trouvé les trois énigmes, l’enseignant donne accès au trésor (initialement masqué) qui est également publié sous Moodle sous forme d’activités :


  • une vidéo tutorielle est proposée comme aide à la découverte du théorème de Pick :


  • vérification du théorème avec des exemples grâce à l’application DGPad (triangles proposés en première intention puis construction de polygones divers permettant la prise en main de l’application). (c) Yves Martin.


Commentaires


L’activité a été proposée dans le cadre de l’utilisation de tablettes tactiles au lycée. Elle est possible en salle informatique (terminaux ou PC liés au serveur de l’établissement, accès ENT) mais le travail collaboratif au sein des groupes est alors moins confortable : il est plus aisé de se faire passer la tablette autour d’une table que d’être à quatre autour d’un écran d’ordinateur pour :


  • la prise de connaissance des énigmes, le visionnage des vidéos


  • la discussion, la restitution des solutions


Argumentation des premières L :


ou encore


  • l’utilisation d’applications pour répondre aux questions (Tableur WPS, DGPad) tour à tour


Les élèves réutilisent l’application tableur déjà manipulée lors d’un projet « cryptographie » en début d’année pour trouver le reste dans une division euclidienne, problème ELEVEN ROBBERS.


  • La construction du mur virtuel sur le Théorème de PICK (le trésor qu’il fallait trouver à l’aide des indices). Ce mur peut être construit facilement avec un smartphone comme avec la tablette, accès facilité par scannage du QRcode :




L’utilisation de la formule « test en ligne » Moodle permet une validation automatique du résultat, plus facile à gérer pour l’enseignant du fait que les groupes ont des problèmes différents. Il est alors plus aisé de se consacrer aux groupes qui ont des difficultés sur un problème donné tandis que ceux qui réussissent peuvent continuer à avancer dans leurs tâches.


Limites


  • La mise en place matérielle est lourde :

L’assistant informatique doit configurer chaque tablette pour la connexion à la borne WIFI, parfois la connexion est rompue et il doit recommencer la manipulation. Il a été présent tout au long de la séance pour que celle-ci puisse se poursuivre (2 adultes mobilisés pour la séance).

Ainsi, il faut parfois avoir recours à l’ordinateur portable en attendant que les élèves puissent réutiliser la tablette :


Il faut réserver les tablettes à l’avance, les transporter dans des salles qui ne sont pas proches. Avec quatre tablettes il n’y a pas de souci, mais lorsque l’on veut faire travailler les élèves en binômes ou en individuel (jusqu’à une vingtaine de tablette) c’est moins facile.


L’installation des applications (WPS) est chronophage car elle est faite tablette par tablette par le responsable. D’où le choix d’une utilisation en ligne (DG Pad, Moodle, vidéos accessible en ligne par intégration via YouTube ...), mais celle ci est parfois gourmande en bande passante...



On attend que la vidéo soit chargée pour pouvoir la visionner ...

  • La rédaction des problèmes sous forme de test MOODLE est assez fastidieuse :

Il faut régler beaucoup de paramètres (langue, nombre d’essais, note, réponses possibles en anticipant les fautes d’orthographe des élèves, de syntaxe ...)
D’autres applications méritent d’être testées en vue de faciliter la rédaction et le mise en ligne du jeu.

Un exemple avec l’application NearPod (suggestion deDavid Ethève) pour une activité de culturelle (La machine différentielle de Babbage) en classe de Terminale (La compréhension de la vidéo nécessite d’avoir des compétences linguistiques de la dernière année de Section Européenne)



PIN : TUFVX


Les élèves ont utilisé leur smartphone pour répondre aux questions.


Merci à Aziz et Brice (aide matérielle) ; Amendeep (the British voice) ; Denis (responsable tablettes) ; Yves et David, bien sûr.


Commentaires