Apprendre avec les tâches complexes en cycle 3

samedi 2 juillet 2016
par  Denis THEILLET

« Qu’est-ce qu’apprendre ? C’est acquérir une information, ou un savoir-faire, ou une compréhension » (Olivier Reboul,1980).

Ce fichier est le résultat d’une recherche-action IREM menée dans le cadre de la classe expérimentale « cycle 3 » composée d’une classe de CM1/CM2 de l’école Albert-Camus et d’une classe de 6e du collège de Terre-Sainte. Les élèves ainsi regroupés chaque lundi ont pu tout au long de l’année scolaire 2015-2016, participer à un atelier « tâches complexes ». Dans ce dispositif, le travail en coanimation a facilité bien entendu la mise en situation de manipulation, mais surtout l’observation et l’analyse des réactions des élèves en situation d’apprentissage. Les situations de recherche, vu nos différents champs d’expertise, nous ont amené, chacun différemment, à formuler à voix haute les pensées qui nous venaient à l’esprit lors de l’exécution de la tâche proposée, et ce dans le but de montrer aux élèves les stratégies que l’on voulait utiliser, les questions que nous nous posions, nos incertitudes…

Cette modélisation semble avoir un effet positif sur l’implication des élèves et sur le plaisir à chercher du groupe. Nous sommes partis des questions posées par Rolland Viau, professeur à la faculté d’éducation de l’université de Sherbrooke : « Pourquoi certains élèves démontrent-ils si peu de motivation à apprendre ? Que faire pour remédier à ce problème et comment préserver la motivation de ceux qui sont motivés ? » Notre objectif n’est pas d’inventorier une série de situations, mais de proposer une approche plus concrète donnant du sens aux apprentissages. En ce sens elle est aussi un mode d’évaluation, car elle permet de vérifier que les connaissances ciblées sont bien installées puisque mobilisables. Ainsi, les élèves se voyaient proposer une situation concrète à laquelle ils pouvaient commencer à répondre par la manipulation pour certains, ou par la conceptualisation pour d’autres.

Enfin, les élèves ont été amenés à utiliser régulièrement les TIC comme sources d’informations, mais surtout comme outils facilitateurs lors des restitutions de recherches et des exposés de présentation qui pouvaient ainsi prendre différentes formes : diaporama, vidéo, carte mentale…


Documents joints

Apprendre avec les tâches complexes
cycle 3
PDF - 69.8 ko

Commentaires