Séminaire 2020-2021

Programme du séminaire commun à l’équipe de recherche EDIM (Épistémologie et Didactique de l’Informatique et des Mathématiques) et à l’IREM de la Réunion.

mercredi 2 décembre 2020, 14h-18h, salle T26, campus universitaire du Tampon

1. Le patrimoine mathématique de Mayotte : aspects linguistiques, culturels et didactiques
Jean-Jacques Salone, CUFR de Mayotte

Le patrimoine culturel et linguistique de Mayotte comprend de nombreux éléments ayant un rapport certain aux mathématiques. Ainsi, en premier lieu, les langues vernaculaires locales, le shimahorais et le kibushi, permettent de dire les nombres. Mais elles semblent ne pas intégrer de lexique géométrique. En second lieu, les mathématiques, et plus particulièrement la géométrie, sont très présentes dans les jeux traditionnels, dans l’artisanat et dans les traditions. Dans une approche ethnomathématique, nous présenterons quelques éléments remarquables de ce patrimoine mathématique mahorais ainsi que des pistes didactiques pour leur transposition dans les classes du premier ou du second degré. D’autres questions relevant de la recherche en éducation seront soulevées : Comment les savoirs et les langues vernaculaires influent-ils sur la formation des concepts mathématiques ? Quelle place accorder aux patrimoines locaux dans l’enseignement des mathématiques ? Pour quels bénéfices pédagogiques ? Quelle inclusion des patrimoines vernaculaires peut-on envisager dans les formations initiales des enseignants ?

2. Méthode d’enseignement et avantages dans les cours en ligne
Claire Francesconi, lycée Stella, Saint-Leu

Je montrerai comment adapter son enseignement aux jeunes d’aujourd’hui, adapter son enseignement face au confinement et mettre à disposition des cours modifiables pour les jeunes enseignants.

3. La construction des nombres au cycle 3
Bruno Accot, collège de Trois-Bassins

Je présenterai l’espace magistère dédié à l’unité apprenante du réseau de Trois Bassins, les collègues qui y collaborent et quelques travaux sur la mise en place au cycle 3 des nombres entiers, des nombres décimaux et des nombres fractionnaires.

4. Simulation et capteurs en classe
Alexandre Técher, lycée hôtelier La Renaissance, Saint-Paul ; Éric Tang-Kwor, lycée professionnel Léon-de-Lepervenche, Le Port

1) Présentation d’une séquence STEM en co-intervention pour une classe de 1re bac pro en maintenance industrielle. Élaboration et proposition d’algorithmes sur divers scénarios proposés par les élèves autour d’une mise en scène : ascenseur-utilisateur. Comment identifier leurs erreurs pour développer leur autonomie en algorithmie.

2) Présentation d’une méthode pour capter des données à partir d’une grandeur physique et opérer au traitement de ces données à l’aide de Python.

5. Cours de spécialité mathématiques de terminale pour un enseignement hybride (suite)
Philippe Magoutier et Patrick Schilli, lycée Roland-Garros, Le Tampon

Dans cette seconde partie, nous présenterons la plateforme WIMS, qui est une plateforme d’exercices interactifs en ligne (pour travailler les automatismes mais pas seulement). Nous montrerons quelques exemples d’exercices et les résultats des élèves.

6. Le soldat de Conway
Patrick Schilli, lycée Roland-Garros, Le Tampon

En hommage à Conway, je vais présenter le jeu du soldat de Conway, jeu qui se joue en solitaire avec une grille et des pions. Je ferai appel à des volontaires pour jouer les premiers niveaux et je parlerai de l’impossibilité d’atteindre le niveau 5.

7. Bridge à l’école primaire
Patrick Schilli, lycée Roland-Garros, Le Tampon

Il existe actuellement des méthodes d’apprentissage du bridge scolaire du collège à l’université. Concernant l’école primaire, il n’en existe qu’une officielle, qui s’adresse à des CM2. Durant cette séance je vais présenter le jeu « Le petit bridge » créé par Michel Gouy, membre de la Fédération française de bridge en charge des scolaires et ancien IA-IPR de mathématiques de l’académie de Lille (à la retraite), qui s’adresse à des élèves de cycle 2. Nous travaillons actuellement en équipe pour développer le bridge à l’école primaire. Je vais donc présenter certains de nos travaux qui sont directement exploitables à l’école.

8. Sofus, un exemple emblématique de programmation objet en terminale
Alain Busser, lycée Roland-Garros, Le Tampon

En terminale NSI, la programmation objet et son vocabulaire occupent une partie importante du programme. Les variables de Sofus sont des objets à la fois simples (un seul attribut) et utiles (ce sont des variables). On évoquera également la vision qu’avait Papert du calcul différentiel et intégral, laquelle constitue un trait d’union idéal avec la théorie de Sophus Lie (fin XIXe). Les groupes et algèbres de Lie sont des constructions fondamentales en mécanique quantique ainsi qu’en mathématiques fondamentales.


mercredi 4 novembre 2020, 14h-18h, amphi A177, Parc technologique universitaire, Saint-Denis

1. Un point sur la création de l’IREMIS de Mayotte
Jean-Jacques Salone et Ivan Riou, CUFR de Mayotte

L’IREMIS de Mayotte entre dans sa dernière phase de conception, avec une création prévue pour janvier 2021. Nous ferons le point dans cette brève intervention sur les avancées du projet et sur ses spécificités.

2. Enseigner et évaluer la programmation à distance : utilisation d’un serveur JupyterHub en NSI
Jocelin Devalette, lycée français de Tananarive, Madagascar

L’enseignement à distance nous a conduit à trouver des solutions pérennes pour permettre à nos élèves de suivre les cours de NSI indépendamment du matériel personnel dont ils disposent : un simple navigateur Web suffit. Trois serveurs JupyterHub avec une extension nbgrader(pour l’évaluation des production élèves) sont actuellement en fonctionnement. Les enseignants des lycées des Mascareignes, de la Bourdonnais et du lycée français de Tananarive vous feront un retour d’expérience sur l’utilisation de cette solution distancielle.

3. Bilan du projet de guide de survie au cycle 3
Pascal Dorr, collège de Terre-Sainte, Saint-Pierre

Comment améliorer la continuité des apprentissages scientifiques au cycle 3 ? Bilan de la phase 1 de création d’un guide de survie en mathématiques pour le cycle 3 et début de la phase 2 de déploiement du guide et d’accompagnement des professeurs du réseau de Terre-Sainte.

4. Géométrie euclidienne et fractales à l’aide d’un mobile programmable
Alexandre Técher, lycée hôtelier La Renaissance, Saint-Paul ; Éric Tang-Kwor, lycée professionnel Léon-de-Lepervenche, Le Port

Il s’agit de deux activités atour de la géométrie dans le plan. La première permet de programmer un robot qui conclut si un triangle est rectangle ou non. La seconde parle de courbes résultant de pliages d’une feuille papier.

5. Cours de spécialité mathématiques de terminale pour un enseignement hybride
Philippe Magoutier et Patrick Schilli, lycée Roland-Garros, Le Tampon

Après avoir expliqué la genèse du projet, nous présenterons un premier cours en montrant en quoi il répond aux attentes du programme, mais aussi comment il constitue une solution au contexte sanitaire qui nous contraint. Nous montrerons la diversité des hyperliens présents dans les documents et leurs intérêts. Nous mettrons enfin une focale sur l’utilité des hyperliens LaboMep, qui permettent aux élèves de rattraper le retard engendré par le confinement, développer les automatismes, favoriser leur autonomie et travailler le grand-oral.

6. Codes correcteurs d’erreurs et groupes sporadiques, à l’intersection de l’histoire des maths et de celle de l’informatique
Alain Busser, lycée Roland-Garros, Le Tampon

Au milieu du XIXe siècle, Marcel Golay, Richard Hamming et Claude Shannon ont fondé une théorie des codes correcteurs d’erreurs. Alors que l’approche de Golay est purement combinatoire, celle de Hamming est géométrique. On montrera comment il a défini une métrique sur les espaces vectoriels finis de caractéristique 2, quel est le lien avec un tour de magie d’Édouard Lucas, et pourquoi Hamming et Golay s’intéressaient tellement aux dimensions 8 et 24. On donnera des exemples d’exercices de Golay programmables en Python en cycle terminal. Et on évoquera le surprenant rapport avec Elwyn Berlekamp, Simon Norton et John Conway, tous trois récemment disparus.


mercredi 7 octobre 2020, 14h-18h, salle T23, campus universitaire du Tampon

1. Décodage d’un message binaire par récolte de lettres sur un graphe
Alain Busser, lycée Roland-Garros, Le Tampon ; Ludovc Despujol, IMPRO Gernez Rieux, Saint-Pierre

Les élèves de l’Alefpa présenteront un automate transducteur permettant de décoder des messages binaires. Le message est interprété comme un itinéraire sur un graphe, conçu comme une chasse au trésor, et les trésors sont des lettres qui, une fois le trajet terminé, forment le mot décodé.

2. Le CLEA et les Cahiers Clairaut
Corinne Rabeyrin, lycée Pierre-Lagourgue, Le Tampon

Le CLEA (Comité de Liaison Enseignants et Astronomes) est une association regroupant des enseignants et des astronomes professionnels qui travaillent à intégrer l’astronomie dans les enseignements de la maternelle à l’université. Je présenterai le site de l’association, son école d’été, des activités réalisées en classe et des témoignages de travail en interdisciplinarité. Quelques exemplaires de la revue trimestrielle du CLEA consacrée à l’enseignement scientifique au lycée (numéro 170 de juin 2020) seront disponibles gratuitement et vous pourrez consulter les Hors Séries : Le Soleil (du cycle 3 au lycée), L’Astronomie à l’école (cycle 3 primaire collège), Les Constellations (de l’école élémentaire au lycée) et Mathématiques et astronomie (de l’école élémentaire au lycée). Enfin vous aurez un aperçu des maquettes du CLEA (carte du ciel, nocturlabe, lunoscope...) ainsi que des informations à propos de l’observatoire astronomique des Makes.

3. L’héritage de Logo : de Scratch à Snap!
Nathalie CARRIÉ, IREM de la Réunion ; Arnaud VERHILLE, collège Thérésien-Cadet, Sainte-Rose

Comment développer la pensée algorithmique chez les élèves ? Nous projetons de le faire de façon ergonomique grâce à la programmation par blocs via Snap!. L’un des sujets traités sera l’utilisation des robots Thymio dans les classes de collège, programmés à l’aide de Snap!. Les séances proposées seront réutilisables pour les classes de SNT et NSI via une API Python. Cette API permettra de programmer le robot Thymio et ses simulateurs en Python.

4. Jeu des Anges et des Démons, ou comment vendre la POO à des élèves de Terminale
Sébastien Hoarau, LIM, université de la Réunion

Le jeu des Anges et des Démons, connu aussi sous le nom du Problème de l’Ange, nous vient de J. H. Conway. Nous présenterons le jeu ainsi que quelques résultats intéressants. Puis, nous verrons comment le modéliser à l’aide de la programmation orientée objets d’un niveau Terminale. Nous expliciterons l’intérêt des objets et comment ils rendent le code modulable et facilement évolutif. La présentation commencera par faire jouer deux personnes parmi le public.

5. La différenciation pédagogique lors de la résolution de problèmes arithmétiques
Claire Lagarde, Hélène Leveneur, Emmanuelle Pothin, collège Michel-Debré, Le Tampon

Notre Unité Apprenante a commencé à réfléchir à la différenciation pédagogique lors de la résolution de problèmes. Nous avons à cœur de répondre à un triple défi : enseigner la résolution de problèmes à des élèves en majorité en grande difficulté, sans oublier de promouvoir les élèves qui ont de grandes capacités et (re)donner à tous le goût de la recherche. Afin de différencier le travail de chaque élève, nous avons commencé à produire des ceintures de résolution de problèmes. Nous avons également établi des liens entre les compétences mathématiques et les différentes étapes de résolution d’un problème.


mercredi 9 septembre 2020, 14h-18h, en distanciel

Réunion de rentrée de l’IREM

  • Introduction du directeur : présentation de l’IREM et des modalités de travail de ses animateurs, calendrier et organisation des activités 2020-2021
  • Présentation, par chaque animateur ou chaque groupe, de ses projets de recherche-action, d’animation et de production d’outils pédagogiques