Sophus ancienne version (sans Blockly)

manuel en pdf le source en odt l’interpréteur en ligne

Les fichiers téléchargeables ci-dessus concernent la version 0.8 de Sophus, qui nécessitait l’usage du clavier. C’est la version qui est utile pour tester les articles de cette rubrique. Depuis la version 1.1, appelée maintenant Sofus [1], on programme avec des blocs qui sont décrits dans la rubrique « mère »

Le langage Sophus a été créé pour permettre des opérations en place au lieu d’affectations. Par exemple, pour incrémenter une variable n, on écrit en général « mettre n+1 dans n » [2]. Et bien, en Sophus, on écrit simplement « augmenter n, de, 1 » ou « incrémenter n ». En effet, l’incrémentation de la variable n consiste à réaliser 3 opérations de suite :

  1. extraire le contenu de la variable n ;
  2. ajouter 1 au nombre qu’on vient de lire ;
  3. replacer le résultat dans la variable n (affectation).

pas si facile à concevoir

Si la mémoire de travail d’un élève est limitée, la dernière étape risque d’être occultée. Pour preuve, voici des extraits de copies de bac STI2D 2014. Tout d’abord, le sujet portant sur une suite géométrique :

À partir des mesures relevées lors d’observations de phénomènes semblables, des météorologues ont admis la règle suivante : « la vitesse des vents dans les tornades diminue régulièrement de 10 % toutes les 5 minutes ».
On appelle « durée de vie » d’une tornade le temps nécessaire, depuis sa formation,
pour que la vitesse des vents devienne inférieure à 120 km/h.
Lors de la formation d’une tornade, on a mesuré la vitesse des vents par un radar
météorologique et on a trouvé une vitesse initiale de 420km/h.
L’objectif de ce problème est d’estimer la durée de vie de cette tornade.
Dans cet exercice, les résultats seront arrondis à 10km/h.

Maintenant, voici des extraits de copies, décrivant l’algorithme de calcul de la suite géométrique de raison q avec recherche de seuil :

  • Faire n+1
  • ajouter n+1
  • Faire v×q
  • Faire v×q et affecter dans v (mieux, mais pas systématique)
  • Faire v×q et stocker dans v
  • Multiplier v par 0,9 et ajouter 1 à n

Ce dernier est plus dans l’esprit de Sophus, qui évite au maximum d’avoir à réfléchir à ce qu’il faut faire du résultat d’un calcul une fois que celui-ci est effectué. Voici par exemple à quoi peut ressembler le programme Sophus répondant à la question :

  1. durée = nouvelle Variable 0 # en minutes
  2. vitesse  = nouvelle Variable 420 #vitesse du cyclone en km/h
  3. Jusqu'à ce que  vitesse.valeur <= 120
  4.    diminuer vitesse de 10 pourcents
  5.    augmenter durée de 5 # minutes
  6. montrer durée

Télécharger

Quelques perles du bac blanc 2015

Le sujet d’algorithmique était extrait du sujet de septembre 2014. On y trouvait des choses comme

  • afficher 1500
  • afficher u
  • affecter à u la valeur 600 × (1,04396)n
  • affecter à u la valeur 25+0,226%
  • tant que u>1500
  • tant que que un
  • tant que que un+1
  • tant que q=1,00226
  • tant que n=1500

Pour télécharger Sophus et l’utiliser hors ligne :

sophus
interpréteur de Sophus

Ou directement sur son site (le lien de téléchargement est en bas à droite)

Exemples

Un exemple de programme en Sophus [3] : échange de deux variables in situ :

  1. # échange de deux variables
  2. # sans en utiliser une troisième
  3. x devient nouvelle Variable 11
  4. y devient nouvelle Variable 7
  5. diminuer x de y
  6. augmenter y de x
  7. diminuer x de y
  8. multiplier x par -1
  9. montrer [x,y]

Télécharger

La genèse de Sophus est relatée ici.

L’exercice du bac ES USA 2014 :

  1. #exemple bac ES Amérique du Nord 2014
  2. arbres = new Variable 50000
  3. année = new Variable 2013
  4. 57000.tantQuePlusGrandQue arbres, ->
  5.     diminuer arbres de 5 pourcents
  6.     augmenter arbres de 3000
  7.     incrémenter année
  8. montrer année

Télécharger

La version smartphone de Sophus :

interpréteur tout-en-un

[1on l’aura compris, c’est aussi pour rendre hommage à ce jeu

[2Avec Algobox, c’est « n prend la valeur n+1 » qui est encore plus abstraite. Avec la plupart des langages de programmation, on écrit « n=n+1 » qui est encore pire.

[3en hommage à Serge Burckel, qui a travaillé à La Réunion, et qui a élargi l’idée et même breveté, le brevet portant le numéro INPI 07 05152.


Documents joints

sophus
interpréteur de Sophus
HTML - 27.1 ko
interpréteur tout-en-un
PDF - 1 Mo
OpenDocument Text - 1.3 Mo
HTML - 27.7 ko

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 26 août 2015
par  Alain BUSSER

Corrigé de l’algorithme du sujet de bac STL 2015

thuya, thuya pas ? Si thuya, c’est bien, si thuya pas, tant pis !

lundi 18 mai 2015
par  Alain BUSSER

Corrigé de l’algorithme du sujet bac STMG Pondichéry 2015

Une fois n’est pas coutume, une suite arithmétique...

lundi 20 avril 2015
par  Alain BUSSER

Corrigé du sujet de bac ES Pondichery 2015 (algorithme)

Encore une suite arithmético-géométrique, qui peut servir de prétexte à une présentation des listes de nombres dans Sophus.

jeudi 27 novembre 2014
par  Alain BUSSER

Corrigé des sujets d’algorithmique au bac de novembre 2014 (ES, S, STMG)

Sophus à l’épreuve des vrais sujets du vrai bac, avec les sujets de novembre 2014.

samedi 27 septembre 2014
par  Alain BUSSER

Corrigé de l’algorithme du bac S septembre 2014

le sujet portait sur des suites sortant de l’ordinaire. Bien que Sophus soit un langage de programmation « orienté collège », il permet de simuler les algorithmes de ce sujet.

jeudi 25 septembre 2014
par  Alain BUSSER

Corrigé du sujet d’algorithmique du bac STMG septembre 2014

Le sujet du bac septembre 2014 a été le premier à incorporer un algorithme. Traité avec Algobox à en juger par le langage utilisé. En voici une version Sophus

jeudi 25 septembre 2014
par  Alain BUSSER

Programmes de calcul du brevet Polynésie septembre 2014

comment passer de la modification de variables in situ à l’affectation et aux fonctions